Avis de parution : La Fabrique du Français moyen

La Fabrique du Français moyen. Productions culturelles et imaginaire social dans la France gaullienne (1958-1981), sous la direction de François Provenzano et Sarah Sindaco, Bruxelles, Le Cri / CIEL-ULB-ULg, 2009, ISBN 978-2-8710-6497-2,  196 pp., 18 euros.

La France gaullienne fabrique du Français moyen. Telle est l’hypothèse générale de cet ouvrage, qui examine la manière dont les Trente Glorieuses furent le creuset d’une nouvelle donne identitaire collective. Le mythe de l’universalité française, largement ébranlé au sortir de la seconde guerre mondiale, se révèle en effet difficilement compatible avec les importantes mutations qui accompagnent cette période : perte des colonies, influence de la culture populaire américaine, montée du libéralisme, avènement de la société de consommation, etc. Tous ces bouleversements dessinent un nouvel imaginaire social, une nouvelle façon de se penser « Français » : le cinéma, la bande dessinée, la chanson populaire, la littérature et l’essai captent et diffusent, à leur manière, les représentations et les chromos qui font l’époque.

En six chapitres thématiques rédigés par une équipe internationale de chercheurs, ce volume brasse une large portion de la rumeur sociale des années 1958 à 1981 et propose une lecture originale et cohérente de cet univers culturel étrangement familier que composent, pêle-mêle, Roland Barthes, Georges Perec, Achille Talon, le Petit Nicolas et bien d’autres.

Table des matières

Présentation, François Provenzano et Sarah Sindaco

1. Le Français moyen dans la sociologie française

Naissance d’une sociologie française du « moyen »,  François Provenzano

2. Le Français moyen et les institutions françaises

Le petit Nicolas, fils de Français moyens, Émilie Brière

Fatalité, égalité, fraternité. Service militaire, chanson et invention du « Français moyen » entre 1958 et 1981,  Anne-Hélène Dupont

3. Le Français moyen et la vie moderne

Mourir dans la moyenne, à 130 à l’heure, Claudia Bouliane

On a tué l’homme de la rue, Yan Hamel

4. Le Français moyen et la mythologie du « bon sens »

Quand l’hénaurme se veut moyen : le cas d’Alexandre-Benoît Bérurier, Sylvain David

L’intellectuel de gauche et le Français moyen. Roland Barthes et la « pensée Greg », Benoît Denis

5. Praxis du Français moyen

La comédie de la paresse. Un narrataire conjoncturel : le « Français moyen », Pierre Popovic

Le Français moyen en Manchette : politique de l’ennui, Sarah Sindaco

6. Poétique du Français moyen

L’individu et l’importance collective. Réflexions à partir des Choses de Perec, Dominique Rabaté

Écrire en français moyen, Nelly Wolf

Postface, Marc Angenot

Index


Vous aimerez aussi...