Parution: Valérie Stiénon, La Littérature des Physiologies. Sociopoétique d’un genre panoramique (1830-1845)

couverture

Annonce de parution : Valérie Stiénon, La Littérature des Physiologies. Sociopoétique d’un genre panoramique (1830-1845), Classiques Garnier, coll. « Études romantiques et dix-neuviémistes », 2012.

Petites par le format mais grandes par l’esprit, les Physiologies françaises déferlent sous la Monarchie de Juillet. À la fois atypique et emblématique d’une époque, ce genre sériel particulièrement réflexif gagne à être réinscrit dans l’espace des possibles formels de la première moitié du XIXe siècle. Il y apparaît comme le laboratoire polyphonique de singulières identités d’auteurs et le creuset d’un projet fondamental de textualisation du social. C’est l’occasion de mettre en lumière la poétique des valeurs, la dynamique générique et les scénarios créatifs en élaboration à travers le prisme mêlé de la science conquérante, du journalisme satirique et de la littérature des marges.

Valérie Stiénon est chargée de recherches du FNRS à l’université de Liège en Belgique. Elle a consacré sa thèse de doctorat à la littérature panoramique en France dans la première moitié du XIXe siècle. Ses travaux portent également sur la critique littéraire (Roland Barthes) et sur le récit d’anticipation dystopique dans le domaine francophone à l’époque moderne.

Prix : 32 euros

354 p.

EAN 9782812406133.

URL : http://www.classiques-garnier.com/editions/


Vous aimerez aussi...